← Journal

The never ending portfolio (ou le syndrome de la page blanche)

Commencer à écrire pour la première fois est un exercice difficile. Pour un premier article, j’avais plusieurs idées : un tuto sur l’utilisation de eleventy js pour la création de mon site ? un article sur les développeurs et les développeuses qui m’inspirent ? Un tuto pour la création en php de filtres sur Wordpress ? Finalement le sujet s’est imposé de lui-même:  après le 18eme redesign de mon site perso, c’est décidé, j’allais parler de ma malédiction ou comment ne jamais publier son site perso.

# Faire des choix

Ancienne développeuse en agence digitale je n’avais pas le temps, ni aucune raison de faire un site perso mais depuis que je suis en free-lance je voulais un support personnel pour pouvoir partager mon expérience et mes expériences.

C’est parti ! J’aime les sites épurés, minimalistes donc c’est tout trouvé ! Je vais créer un site type one page avec un petit résumé, quelques projets et basta.

Une page ….. simple …. Allons y ! Facile…… en quelques jours ça sera fait

GO ! I'm watching

Non c’est trop minimaliste, je vais ajouter la liste de centaines de merveilleuses ressources…hhhmmm Ah et aussi pourquoi pas un blog !….

Oh il est bien cet effet !

Est ce que je veux utiliser qu’une seule couleur ou plusieurs ? est ce que j’utilise du noir-noir ou du noir-gris ? Est ce que je le fais en Gatsby.js, ou je reviens aux bases html/css simple ?

Decisions

Oh un nouveau framework qui vient de sortir c’est la bonne occasion pour le tester !

Mais en fait qu’est ce que je vais dire ?

Non finalement je ne vais pas utiliser ce framework

Comment je me présente ?

Un an plus tard……

# Le Piège

Voilà, je me retrouve à démarrer ma 18eme tentative sans jamais en finir une seule.

C’est sûr, ça me permet d’expérimenter, de tester de nouveaux framework ou generateur static ou des outils de design, mais rien n’aboutissait. Pourquoi ? Je regardais en même temps ce qui se faisait. Tout va tellement vite, que encore inachevé, mon travail me paraissait déjà obsolète.

# S’affranchir

Un autre frein à l’aboutissement de mon site… pourtant si simple "ahem" : les autres.

J’ai découvert l’année passée le syndrome de l’imposteur. C’est un syndrome ressenti par beaucoup de personnes, il y a pas mal d'écrits à ce sujet. Les « c’est pas assez bien », « j’ai rien a dire d’interessant », « je ne suis pas une vraie dev » sont autant de freins à l’aboutissement de ce projet. Et je recommencais un mois plus tard, bref, ça tournait en rond.

Il y a aussi il faut l’admettre le quotidien, je suis maman et pour arriver à travailler, s’occuper de son enfant, de sa vie social ou de son bien-être ET trouver le temps de se pencher sur son site perso, il me faudrait des journées de 32h environ. Et soyons honnête ce dernier n’est pas ma priorité dans cette liste.

Toujours faire mieux pour montrer / prouver quelque chose ou apprendre toujours plus, la course à la dernière techno à la mode.

En vrai ?

On s’en fout ! J’ai de l’expérience, de la curiosité et des clients satisfaits : j’ai mis du temps à me le dire, mais je suis bonne dans mon métier, je suis une développeuse senior et passionnée, et c’est déjà pas mal :) Je n’ai pas besoin d’être la meilleure, de connaitre tous les langages et toutes les technos. C’est impossible et surtout ça n’a aucun sens. Il faut apprendre à choisir et se concentrer.

A la lecture de certains développeurs et développeuses que j’admire, j’ai pu comprendre qu’il fallait juste se faire plaisir, so ...

Have fun !